La nouvelle exposition présentée au 6, Mandel par les galeries Nathalie Béreau et (S)ITOR, ne se veut pas exhaustive sur le sujet mais un choix sensible d’artistes dont les œuvres sélectionnées abordent le thème avec originalité, réflexion sans pour autant tomber dans une sombre mélancolie.
Selon les différents aspects sous lesquels on aborde les Vanités, l’on touche aussi bien à la vie terrestre contemplative qu’au plaisir des sens, à la richesse et au pouvoir. La fuite du temps à travers la destruction de la matière est aussi présente. Les Vanités largement représentées par les artistes continuent ainsi à les inspirer.