Au-delà de la façade néogothique du XIX ème siécle, le 6, Mandel offre un univers inédit, paré d’une somptueuse chambre d’hôte.
Jean-Christophe Stöerkel s’est entouré d’artisans de talent, pour réinventer un espace à l’image de Christian Dior et de son ami Jacques Homberg, dans une atmosphère année 50.
Les nuances du fameux gris perle se déclinent des précieuses toiles de Jouy rééditées chez Frey, aux murs en trompe-l’oeil de Denis Berteau.
Succès d’une alchimie entre des matériaux innovants et le prestigieux héritage de la demeure.
Lové dans le lit soyeux ou enclin à la rêverie sur le petit balcon en rotonde, l’hôte s’évade sous le regard bienveillant de la Tour Eiffel.
©”Hôtes et Demeures”